Développement institutionnel: les concepts-clés
Les archives de DISCAS
Développement institutionnel: concepts-clés

Concepts-clés et définitions


Développement institutionnel

Processus et modalités par lesquels le personnel d'une institution réussit à consolider ses acquis positifs, à corriger ses lacunes et à assurer son évolution continue.
Legendre, R. Dictionnaire actuel de l'éducation


Référentiels

Ensemble de documents officiels qui définissent ce qui doit être fait et comment cela doit être fait, indépendamment de tout contexte particulier, et qui constituent une norme ou un standard à partir desquels, à l'aide de critères de cohérence, on portera un jugement sur les pratiques.

Les référentiels prennent la forme de lois, de règlements, de normes, de politiques, de programmes d'études, de profils de compétence, de projets éducatifs, de conventions collectives, etc.

Les référentiels externes sont définis à des niveaux supérieurs à celui de l'établissement. Ils proviennent de l'État (lois, règlements), du Ministère (règlements, politiques, programmes d'études) ou de la commission scolaire (planification stratégique, politiques de gestion).

Les référentiels institutionnels sont essentiellement, dans une école, le projet éducatif ainsi que certaines politiques locales (par exemple l'évaluation des apprentissages ou l'encadrement des élèves).


Projet éducatif

Document de référence et d'orientation qui énonce les intentions qui encadrent l'action éducative d'une école en faisant ressortir les actions prioritaires par lesquelles cette école actualise les intentions du projet éducatif national et les consensus éducatifs locaux, compte tenu des caractéristiques et des besoins de sa clientèle scolaire.

Le projet éducatif ne couvre pas le tout du fonctionnement d'une école. Il se centre sur les priorités et les accents particuliers de cette école (ce qui constitue sa spécificité) et ce, dans le seul champ de l'action éducative, c'est-à-dire dans l'optique des services de tous ordres rendus aux élèves. Il a toutefois des impacts dans l'ensemble des secteurs de l'école.

Le projet éducatif est articulé autour des trois missions de l'école (instruire, socialiser et qualifier); chaque mission est détaillée en orientations générales, chacune de ces dernières étant spécifiées en objectifs.

Le projet éducatif s'opérationalise, au termes de la loi 124, dans un plan de réussite.


Politiques

Ensemble de règles à suivre, de normes à respecter et de procédures à appliquer (des «façons de faire») dans certaines situations courantes de la vie d'une organisation.

Habituellement, ces politiques sont consignées dans un document de référence : ce sont les politiques formelles et elles font alors office de référentiels. Mais des façons de faire, tout aussi contraignantes, peuvent aussi relever des habitudes de gestion ou de la tradition et constituent des politiques informelles, qui constituent des éléments de la culture institutionnelle.

Le nombre de politiques formelles varie d'une organisation à l'autre, compte tenu de la taille de l'organisation, de la rigueur de sa gestion et de la nature de ses opérations.

Il existe des politiques dans le domaine éducatif et dans le domaine administratif.


Analyse institutionnelle

Processus par lequel une instance de responsabilité (ici, la direction) juge de l'ensemble de la performance et du fonctionnement d'une organisation dont elle a la responsabilité (ici, une école) en confrontant l'analyse de la réalité des différents secteurs de l'organisation avec les référentiels (ici, le projet éducatif et les politiques de gestion) afin de préparer des actions de gestion destinées à corriger, soutenir et améliorer cette organisation.

Une analyse institutionnelle complète (du moins dans ses dimensions éducatives) est requise lors de l'élaboration du projet éducatif et du plan de réussite. Elle débouche sur un diagnostic dont découlent des choix de priorités. Celles-ci se traduiront dans les orientations générales et les objectifs du projet éducatif.


Planification

Activité de gestion prospective qui, à partir de la mission de l'école et d'une vision à long terme de ce que l'on désire qu'elle soit, définit, les grandes étapes de réalisation à mettre en œuvre et, pour chacune de ces étapes, la séquence des opérations à réaliser ainsi que les modalités de celles-ci.

On distingue deux niveaux de planification. Le niveau stratégique s'assimile à une fonction d'orientation et vise le long terme. Dans une école, c'est le projet éducatif qui joue ce rôle. Le niveau opérationnel se concentre sur les modalités précises de mise en œuvre et s'établit habituellement sur une base annuelle. Dans une école, c'est le plan de réussite qui remplit cette fonction.


Plan de réussite

Document de planification, élaboré sur une base triennale et révisé annuellement, qui détaille, dans le temps et dans l'espace, la séquence des opérations à effectuer pour assurer l'atteinte des objectifs du projet éducatif.

Le plan de réussite comporte une liste séquentielle d'opérations (moyens d'action), les cibles et les résultats attendus, un échéancier, le ou les responsables des opérations mentionnées, ainsi que les ressources requises pour effectuer les opérations.


Supervision

Ensemble des opérations critiques (observation, analyse, jugement, intervention) par lesquelles une personne en situation de responsabilité vise à améliorer la qualité de l'acte professionnel des personnes dont elle est responsable, de façon à assurer la plus grande cohérence possible entre les référentiels et les pratiques.

La supervision professionnelle peut s'appliquer, dans une école, à toutes les catégories de personnels. Quand ses objets se limitent aux activités d'enseignement (planification, activités d'apprentissage et évaluation), on parle alors de supervision pédagogique.

Sur les objets dont les effets sont perceptibles à l'extérieur de la classe et pour lesquels il existe des référentiels contraignants (respect des programmes, évaluation de bilan, code de vie, etc.), la supervision s'effectue selon une modalité d'encadrement. Sur les objets qui relèvent de l'autonomie de l'enseignant (méthodes pédagogiques, activités d'apprentissage, gestion de la classe, etc.), la supervision s'effectue selon une modalité d'accompagnement.


Reddition de comptes

Étape administrative, formelle et terminale, d'un cycle d'évaluation institutionnelle au cours de laquelle une personne responsable d'une organisation (ou d'une partie de l'organisation) fournit à l'instance qui lui a confié son mandat un bilan documenté des réalisations, de la performance et du fonctionnement de l'organisation et s'explique sur la façon dont elle s'est acquittée de son mandat.

Quand elle s'effectue, avec une préoccupation d'imputabilité, devant l'instance administrative responsable (ici, la direction générale de la commission scolaire), la reddition de comptes s'effectue à la fin d'une année ou à la fin d'un mandat et prend habituellement la forme d'un rapport.

Quand elle s'effectue, avec ue préoccupation de transparence, devant le public ou la communauté, la reddition de comptes s'effectue à l'intérieur d'un plan de communication de l'établissement.