Projets d'intégration des TIC
Les archives de DISCAS
Projets intégrateurs à l'aide des TIC

Ce texte a été produit avec le financement de la commission scolaire de la Capitale.


Des projets intégrateurs

La réforme du curriculum et des pratiques pédagogiques actuellement en cours dans les écoles primaires du Québec débouche tout naturellement, en classe, sur la réalisation par les élèves de projets individuels ou collectifs permettant d’intégrer des apprentissages de différentes natures et de différents niveaux.

Contrairement aux "centres d’intérêt" ou aux "thématiques" qui rassemblent souvent sous un même thème des activités hétéroclites qui n’ont en commun que le fait de porter sur un même sujet, un projet intégrateur organise de façon à la fois structurée et souple un ensemble de tâches d’apprentissage débouchant sur une réalisation bien identifiée, signifiante et utile. C’est un outil, un contenant qui permet de choisir, d’organiser et de donner du sens à une foule de tâches et de contenus possibles.

Ainsi, un "projet de Noël", un "projet d’informatique" ou un "projet de lecture" ne donne pas la moindre indication sur les apprentissages qu’il permettra de réaliser ni même s’il permettra de réaliser des apprentissages. Par contre, un projet de journal scolaire suggère immédiatement des tâches de recherche d’information et d’écriture en fonction d’un public et des opérations de planification, de production et de distribution. Accessoirement, ce journal scolaire pourra sortir un numéro spécial pour Noël. Qui pourra donner lieu, entre autres, à des tâches de lecture. Et qui sera réalisé à l’aide d’outils informatiques.

Le présent ouvrage vise donc à outiller les enseignants du primaire qui désirent réaliser d’authentiques projets intégrateurs dans leur classe avec leur groupe d’élèves. Il présente des problématiques, des moyens, des procédures, des conseils et des ressources pour mener à bien cinq types de projets intégrateurs:

Le journal de classe | Le site Web scolaire | Le rallye virtuel | L'exposition | La correspondance scolaire

En ce qui concerne les possibilités d’apprentisage, ces cinq types de projets ont en commun d’être des projets de communication (principalement de lecture et d’écriture, mais pas exclusivement); de faire appel aux technologies de l’information et de la communication (dans une mesure variable selon les projets); de permettre d’intégrer sans limitation de pertinence des contenus disciplinaires et thématiques très diversifiés; et de se réaliser idéalement sur le mode collectif (en équipes ou en groupe complet).

On y retrouve donc les éléments-clés de la conception pédagogique qui sous-tend le nouveau curriculum:

En ce qui concerne la motivation des élèves, ces projets ont tous l’avantage de proposer un produit final tangible et clairement identifiable, qui trouve généralement son équivalent professionnel dans « la vraie vie » et qui peut facilement être une source de valorisation; la possibilité d’exprimer une grande variété d’intérêts, de talents et d’habiletés dans des interactions et des rôles diversifiés; et une ouverture franche sur le monde extérieur à la classe.

Finalement, quant aux possibilités d’enseignement, ces projets offrent à l’enseignant une grande souplesse quant à la durée, au temps à y consacrer, à la fréquence des activités, à l’ambition du produit final, au degré de recours aux outils informatiques, et aux modes de réalisation en classe. On le verra, l’essentiel de cet ouvrage consiste à outiller l’enseignant face aux nombreux choix qu’il devra faire parmi un grand nombre de modalités possibles de réalisation.


Le journal de classe | Le site Web scolaire | Le rallye virtuel | L'exposition | La correspondance scolaire